vendredi 6 novembre 2009

"Yanvalou pour Charlie" de Lionel Trouillot. Actes Sud Aout 2009



Entre deux mises en ligne de Podcast, j'ai choisi de partager avec vous, mes lectures.
Actes sud, en cette rentrée littéraire 2009, je ne peux pas dire qu'ils avaient marqué des points, et c'est plutôt un chouilla en colère que je refermais, il y a peu Exil intermédiaire de Céline Curiol.
Les traitant au passage et mentalement de snobs !

Mais, mais, et c'est là que je voulais en venir, Lyonel Trouillot, vient de me clouer le bec.
Yanvalou pour Charlie son dernier roman paru donc chez Actes sud, est tout bonnement un petit chef d'œuvre.

Trouillot d'entrée de jeu, s'astreint à nous mettre mal à l'aise.
Mathurin -le narrateur- est avocat à Port au Prince la capitale haïtienne. Et Trouillot dans une construction très fermée, comme une narration en apnée, de nous dépeindre l'entourage professionnel glacial de Mathurin. Ses collègues, et ses théories ultra serrées pour échapper au souvenir, à l'affect, à l'Humain. Mathurin né dans les campagnes, sans argent, a réussi, il est devenu à force de travail avocat à Port au Prince, et il est bien décidé à ne laisser aucun grain de sable s'insinuer dans sa vie.

C'était sans compter sur l'irruption dans sa vie, de Charlie, gamin ayant grandi dans son village natal, mais dans un orphelinat au contact de la misère, de la rue, du monde grouillant et vivant qui règne au pied de l'échelle de Mathurin.

Charlie débarque au milieu d'une réception donnée par le cabinet d'avocat de Mathurin. Charlie a déjoué le système de sécurité à l'entrée de la réception. Charlie cherche un certain Dieutord.
Mathurin, s'appelle Mathurin D. Saint Fort....et de cette initiale "D" énigmatique dont il dit lui même qu'il en avait "assumé le risque et profité du prestige" sort de sa boite, tel un diable, comme Charlie aussi, tout le passé, les souvenirs, toute la dimension humaine de Mathurin.
Mathurin s'appelle Mathurin Dieutord Saint Fort, et il avait caché ce Dieutord là, histoire d'échapper à son origine.


Charlie trahit la misère de Dieutord.
Charlie a besoin d'aide, il n'a en tout et pour tout, que trois amis dans la vie, Nathanaël et deux autres, tous issus de l'orphelinat du père Edmond. Ils ont évidemment flirté avec le danger bien au delà de leurs âges d'enfants, et ils se retrouvent à présent en grand danger.

Le gamin raconte sa vie à Mathurin dans une logorrhée verbale à couper le souffle. Les digues patiemment construites de Mathurin cèdent. Il recueille Charlie chez lui.
Avec Charlie tout lui revient en mémoire. La douce et fidèle Anne, de son village natal, le vieux Gédéon (probablement les deux seules personnes aimées et aimantes dans les jeunes années de Mathurin), mais aussi l'histoire de ses propres parents.

Vous en dire davantage sur le déroulement de l'histoire serait trahir l'auteur. Et vous ôter toute envie de le lire peut être aussi.

Mais sachez simplement que ce livre là, est absolument bouleversant. Qu'il nous chante un "Yanvalou" qui raconterait que l'on échappe pas à ses propres origines. Sachez aussi que ce livre là, regorge de phrases d'une beauté à couper le souffle, d'une beauté à interrompre sa lecture et noter la phrase sur un bout de papier qui traine. Un peu comme si on venait de ramasser un trésor.

Je pense notamment à cette femme dans la vie du très beau Nathanaël qui dit, dans la catharsis finale, "je t'ai donné ce nom d'envol pour échapper aux rats".
Je pense à Nathanaël qui dit qu"il n'y a pas assez d'amour et qu'il faut le prendre là où il se trouve" pour que les Autres arrêtent de faire souffrir, ses deux amis, ces deux garçons "qui n'aiment pas les corps des filles".

Lyonel Trouillot nous offre un roman d'une force rare, ayant pour point d'ancrage Haïti certes.
Mais sans doute aucun, moi, qui ne suis pas née à Haïti, qui n'y suis même jamais allée, j'ai trouvé dans Yanvalou pour Charlie de Lionel Trouillot les mots justes à mettre sur les choses que je sais.

"Le monde est fait de choses que l'on ignore en sachant qu'elles existent" Lyonel Trouillot dans Yanvalou pour Charlie.

http://www.deezer.com/listen-528280

Aucun commentaire:

Publier un commentaire