mardi 15 mai 2018

☆☆ Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe / Chimamanda Ngozi Adichie ☆☆

Bien le bonjour


Au sommaire de ce numéro, deux ouvrages.


Le premier brillant et fascinant : Chère Ijeawele, un manifeste pour une éducation féministe de l'auteur nigérianne Chimamanda Ngozi Adichie paru l'an dernier chez Gallimard devrait être vendu en pharmacie et remboursé par la sécurité sociale.


Le second est vendu en relais presse - par milliers force est de le constater- entre les chewing-gums et les sandwiches ! Vous l'aurez compris, le second m'a interrogé, mais de façon, disons, moins solaire ! Il s'intitule Qui a tué mon père, il est signé Edouard Louis et paru au Seuil.

Pour écouter le tout et la playlist qui les accompagne c'est par ici : 




PlayList : 
Générique : Vitalic, Waiting for the Stars
1/ Alt-JTessellate
2/ MLFDebout les femmes
3/ Aretha Franklin, Respect
4/ Bronski Beat, Smalltown Boy (Arnaud Rebotini Remix)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire