vendredi 16 juin 2017

☆☆ Le Perroquet / Espé ☆☆

Bien le bonjour chez vous,

Au sommaire de ce numéro une bande-dessinée comme une claque magistrale quand elle est bien envoyée ou comme quand elle rime avec "dire" et "sortir du silence"

La psychiatrie en France en 1975 ou en 2017 on en cause ? Et si oui, de A à Z ? On prend nos responsabilités ?
Bref, heureusement certaines, certains d'entre  nous détiennent le talent, et eux savent au moins transformer la matière brute en une forme suffisamment éloquente pour que face à leurs œuvres nous ouvrions - au moins- nos oreilles, nos yeux, nos épidermes.

Espé signe là une bande-dessinée témoignage d'une force assez exceptionnelle. Il laisse remonter les souvenirs de son enfance, et témoigne enfin sur ce que probablement beaucoup (trop) de familles et d'enfants et de proches (à y être, hein) traversent, de façon isolées et silencieuses.

Le perroquet est paru chez Glénat, Espé répond à mes questions juste par là et je l'en remercie encore (pour l'interview et pour la lecture !) :




PlayList
Générique : The Stranglers, Golden Brown 
1/ Mirwais, Madonna Paradise (Not for Me)
2/ Boards of Canada, Everything You Do Is A Balloon
3/ Barbara, Le mal de vivre
4/ Thom Yorke, Analyse 

lundi 5 juin 2017

☆☆ Les naufragés de l'enfer / Marie Rajablat ☆☆

Bien le bonjour messieurs, dames :

Au sommaire de ce numéro rencontre avec Marie Rajablat qui pour SOS Méditerranée a embarqué à bord de l'Aquarius afin d'y recueillir les témoignages et des équipes qui travaillent à sauver les vies de ces gens fuyant leurs pays, embarqués sur des navires de fortunes et ceux de ces femmes, hommes et enfants.

Les naufragés de l'enfer est paru aux éditions Digobar en l'achetant vous soutiendrez ce mouvement citoyen.
En le lisant vous accepterez d'ouvrir les yeux sur une réalité dont par tous les moyens on cherche pourtant (et nous l'acceptons) à nous détourner.


Urgent donc, pour le moins.






PlayList : 
Générique : The Stranglers, Golden Brown
1/ Nina Simone, Ain't Got No-I Got Life
2/ Les Filles de Illighadad, Tende
3/ Rokia Traoré, Né So